Articles

Naître femme

Image
 Publicité patriarcales et sexiste des années 60

Naître femme dans ce monde c’est servir l’humanité de notre amour et notre bienveillance. Être femme dans ce monde, c'est devoir être forte tout en maintenant nos souffrances en silence.  
C'est prendre soin de son apparence, se maquiller, suivre un régime stricte et faire du sport.  C'est d'avoir les cheveux brillants et sentir bon en toute circonstance pour plaire au sexe fort.
Être une femme aujourd’hui c’est devoir prendre soin de son foyer et le décorer avec soin.  Naître femme et avoir la croyance de se sentir libre en travaillant tout en gagnant moins.
C'est rentrer chez soi et s’occuper des enfants en leur apportant de la douceur et des câlins.  C'est de penser continuellement aux autres et contribuer à leur bien être, à l'écoute de chacun. 
C’est devoir assouvir les fantasmes de l’homme et souvent simuler pour faire plaisir. C'est d'avoir été éduqué pour laisser l’homme prendre les rênes et de tou…

VISION ATOMIQUE

Image
Je laisse mes peurs,
Aux armes ultimes, aux actes futiles.

Je laisse l'amour,
Aux vagues sorcières, aux gens ordinaires.

Je laisse mon coeur,
Aux technocrates malhabiles, aux ordinateurs utiles.

Je laisse mon tour,
aux trésors de guerre, aux méthodes amères.



Image
"J’vais chercher éhontément Les coups portés sur moi La violence facile"
La violence des regards agités, lorsque les mouvements saccadés se referment sur moi. Ils me poussent de leurs bras d'argile, articulés vers l'avant, comme des soldats imprimés sur du papier de verre. La violence est agile dans l'air, elle me fouette le visage tout en me griffant la paume des mains qui me protège les dents. La violence des cris rauques comme un animal tenu en laisse, enfermé dans sa cage. Je lui tourne le dos, pour prendre les coups qui marquent mon esprit à chaque fois que je tombe à terre. J'entends que ce n'est pas grave, qu'il faut affronter toute cette violence et se relever. Qu'il faut combattre l'adversité en affrontant les vagues en colère et les averses qui nous brûlent la peau. La violence des jours qui passent et toute cette indifférence me pousse à agir sous l'impulsion d'une féroce tempête. J'ai envie de crier, de battre la solitude …
Image
 Cherche la lumière en toi Elle brillera sans cesse



Et quand on arrivera vers la fin? 
Au seuil de l'ultime espérance qu'on appelle parfois le rêve absolu.
Les pieds retenant au bord, Ce corps en équilibre entre le vent et l'écho dont la corde invisible est maintenue. Quand le vide aimanté nous pousse, En bas, je vois dans l'ombre et la poussière, la horde de loups disparus.  Lorsqu'il ne restera plus que la faim, Je parle de celle qui nous tiraille jusque dans l'abysse de nos entrailles. Je sens les papillons aux ailes abimées, Chercher un endroit accueillant, dans un cœur vidé presque perdu. Quand on est tous habité par le mal qui apparait en songe, Quand on est tous habitué par la peur qui nous ronge. Lorsqu' il ne restera plus que nous, les hommes à abattre, Mais pour en finir avec notre propre bataille qui tue, Il sait qu'il pourra déclarer forfait, que la guerre est perdue,
C'est encore l'amour qui vaille toujours la peine d'être vécu.



Asphyxie

Image
Je me sens régulièrement noyée dans une masse d'abondance, enfermée au milieu d'objets inutiles, de gadgets hors de prix et les autres zombies sans cervelle qui ne me voient même plus.  Je regarde le monde qui m'entoure et je le trouve si différent de ce dont je rêvais étant enfant, de ce dont je souhaite encore. J'imaginais que la vie tournait autour de la nature et de notre environnement, autour de l'amour et de l'art véritable. L'art véritable étant pour moi un mélange d'amour, de poésie, de délicatesse, d'émotion et j'en passe. Je ne trouve pas de sens à notre société, je suis prise dans une suffocation de plus en plus en forte, c'est l'asphyxie. 
Je nous observe nous transformer en pantin idiot, sans réussir à exprimer la moindre émotion véritable qui nous submerge de peur et d'angoisse. Nous nous emprisonnons dans une atmosphère étouffante, nous comprimons notre intelligence émotionnelle et sensorielle au profit de l'argent …

La marée à Découvert

Image
Laissez moi vous présenter un site que j'ai découvert il y a quelques mois.

Il s'agit du site : La Relève et la Peste. 
Vous ne le connaissez peut-être pas puisqu'il s'agit d'une maison d’édition qui se finance elle-même grâce à la vente de ses livres.  Ce média se trouve être complètement indépendant et totalement autonome d'un point de vu financier. Vous ne trouverez donc aucune publicité, aucune influence venant de publicitaire ou de média public. 
Le site publie régulièrement des articles dénonçant les dérives de notre système actuel et prenant position pour toutes les questions environnementales et sociales. Nous avons des articles riches de sens et de valeurs : éviter la DÉSINFORMATION. 
Vous avez également une partie enquête avec deux articles plus approfondies (véritable enquête) qui dénoncent des faits importants: 
- L'esclavage moderne par la Dette.   - Les lobbies des pesticides sont intouchables.

Les Conseils: Je vous invite fortement à ne pas…

Paris

Image
PARIS JE NE T'AIME PLUS 
Paris. Paris je t'ai aimé mais je ne sais plus. Parfois je ne t'aime plus mais je reste pour l'instant car la seule chose valable que tu peux offrir est un travail. Ce n'est pas une passion, ce n'est pas une vocation, c'est un travail qui apporte un salaire, un cadre, une routine. Paris, Paris parfois tu m'inspires même lorsque je suffoque et que ma peau me gratte, j'expire ton air pollué et ton stress apparent me donne des plaques et des boutons. Paris je te hais pour une multitude de raison et je reste pour une quantité d'excuse. Paris, je ne supporte plus tes habitants, la tête haute, le visage gris, la cadence excessivement rapide, il m'est impossible de les suivre. Ils te bousculent le matin puisqu'ils sont toujours en retard même quand ils partent en avance. L'insulte facile, tes habitants sont presque tous identiques, je croise le sosie de tout le monde et chaque personne me donne une imp…